イカルス – Ikarusu (2011)

イカルス – Ikarusu (2011) by François Dumeaux

Une composition pour exorciser la stupéfaction, l’hébétude et la fascination morbide, induites par les images diffusées en boucle, suite au séisme qui frappa le Japon le 11 mars dernier.

Un temps pour revenir sur cette folie de l’Homme : se doter d’une énergie et d’une puissance de destruction démesurées.

Cette pièce est dédiée aux victimes de l’atome, passées, présentes et – hélas – futures.

Le travail de composition s’est étendu du 19/03/2011 au 24/04/2011.

Ua composicion per exorcizar l’espanta, l’estabornida e la fascinacion morbida, indusidas peus imatges difusats en bocla, arron lo tèrratrem qui a tocat lo Japon lo 11 de març passat.

Un temps tà tornar sus aquesta holia de l’Òmi : dotà’s d’ua energia e d’ua poténcia de destruccion hòra mesura.

Pèça dedicada a las victimas de l’atòme – passadas, presentas e per viéner.

Tribalh de composicion deu 19/03/2011 tau 24/04/2011.

A piece composed to exorcise stupefaction, hebetude and morbid fascination induced by the infinite video loops broadcasted after the earthquake in Japan.

A time to think about this human madness : build a huge energy and destruction power.

Dedicated to nuclear victims from the past, today and the future.

Composition work from 2011/03/19 to 2011/04/24

 

 

 

Une réflexion au sujet de « イカルス – Ikarusu (2011) »

  1. Ping : Villes Fantômes | élytres point net

Les commentaires sont fermés.